Skip to content

10 trucs de jeunes parents français vivant à l’étranger

Être parent n’est pas une chose facile tous les jours. C’est épuisant, c’est du « non-stop ». Je ne me plaindrai jamais assez de cette rude épreuve que je dois traverser jusqu’à la fin des temps (vous me connaissez, je n’exagère jamais). Et quand en plus tu es basé avec ta famille à l’étranger, ça n’arrange pas les choses. Voici donc une liste de 10 points qui nous caractérisent, nous, les jeunes parents français (i.e. avec un ou plusieurs enfants en bas âge) vivant à l’étranger.

Edit: Cette liste prend en compte les jeunes parents – Papa et/ou Maman – français vivant à l’étranger dont les enfants grandissent bilingues. Ceux-là mêmes parlent donc la langue locale au quotidien et, à côté, le français. Certains points de cette liste traduisent ainsi les craintes de ces parents français vivant à l’étranger (dont je fais partie!) de voir leurs mouflons négliger voire renier la langue et la culture française. Les boules quoi…

1. Tu vis avec la peur au ventre que ton enfant ne parle pas ou ne comprenne pas le français – et tu sais très bien que tu auras de gros soucis avec tes propres parents le cas échéant (est-ce qu’ils ressortiront le martinet?).

2. Il y a des règles à respecter, comme par exemple ne parler à son enfant qu’en français. Du coup c’est la galère quand ses amis sont à la maison: tout ce que tu dis en français à ton enfant doit être traduit dans l’autre langue. Par respect pour ses amis et surtout pour leur montrer que tu maitrises aussi leur langue (genre « attention à ce que vous dîtes les enfants, je comprends tout »). Si tu ne maîtrises pas l’autre langue, c’est un vrai problème…

3. Tu as tendance à parler fort et à articuler de manière exagérée pour être certain que ton enfant te comprenne bien et assimile correctement le français (il ne manquerait plus qu’il chope un accent étranger quand il parle en français).

4. Ton enfant te dit des trucs bizarres: tu ne sais pas si c’est du français déformé, son autre langue maternelle, ou tout simplement une langue inventée.

5. Tu fais la promotion des dessins animés français à la maison, qui sont forcément plus sympas et plus instructifs (on est à fond sur « Petit Ours Brun » en ce moment) – l’objectif final étant que ton enfant soit confronté un maximum au français.

6. Tu parles de la France à ton enfant comme d’un endroit fantastique où il fait bon vivre (soleil, bouffe, culture, etc.). Alors que tu te plaignais tout le temps de ce foutu pays quand tu y vivais encore!

7. Papi et Mamie n’habitent pas à Paris, Strasbourg ou Marseille, mais tout simplement « en France ».

8. Quand il y a une rencontre entre parents à la crèche, on te demande si tu peux apporter des crêpes.

9. Tu as un accent sexy quand tu t’exprimes (ou essaies de t’exprimer) dans la langue du pays où tu vis: avant ça te permettait d’emballer, aujourd’hui ça ne te sert plus à rien. Le pire dans tout ça, c’est que ton enfant n’aura pas ce super accent comme il grandira bilingue.

10. Tu rêves de posséder des super-pouvoirs qui te permettront de lire et remplir rapidement tous les documents administratifs que tu reçois au sujet de ton enfant. En effet, la difficulté est double pour les parents basés à l’étranger: tous les documents en question ne sont bien entendu PAS disponibles en français, ce serait trop facile…

2 commentaires

  1. Sophie Sophie

    Ahahah! Tout à fait d’accord avec cette liste. Je n’ai pas encore d’enfant mais c’est une de mes hantises, que mes enfants ne veuillent pas parler ma langue maternelle, voire rejette ce si beau pays qu’est la France (dont, comme toi, je me plaignais tout le temps quand j’y vivais…). Malheureusement pour le bilinguisme il n’y a pas de recette miracle. Le seul conseil que j’ai retenu c’est que pour le deuxième (et/ou troisième) enfant il faut repartir de 0 et ne surtout pas se laisser aller.
    Bon courage ! :)

    • Merci Sophie, je tiens bon :) Super-Fiston place de plus en plus de mots français dans ses phrases quand il parle avec moi. Exemple: ich habe « soif ». On est sur la bonne voie!

Laisser un commentaire