Skip to content

Weekend en van VW California à Sankt Peter-Ording

J’avoue que l’idée de passer mes vacances dans un van aménagé ne m’avait jamais traversé l’esprit avant d’arriver en Allemagne. Ici, ce type de vacances est très prisé. Chez nos voisins germaniques, rouler un minibus aménagé – ou « Bulli » dans le jargon allemand – est vraiment tendance et bien plus cool que de rouler en Porsche. L’année dernière, nous avons eu l’idée de louer et tester un minibus aménagé Volkswagen T5 California. Pour faire plaisir à Super-Fiston (dormir dans un bus, ça fait kiffer les enfants), mais aussi à Papa…

A moi le van de plus de 60.000,- euros et ses mille et un gadgets!

Nous sommes ainsi partis avec le minibus à trois – Madame, Super-Fiston et moi-même – en weekend aventure à Sankt Peter-Ording dans le nord de l’Allemagne. La ville de Sankt Peter-Ording est connue en Allemagne parce que c’est un des endroits les plus tendances de la côte ouest (mer du Nord) qui offre des plages de sable – sinon quoi on a plutôt à faire à des grosses digues, du béton et de l’herbe. Sankt Peter-Ording, c’est aussi et surtout LE spot pour les kitesurfeurs dans le nord de l’Allemagne. La coupe du monde de kite s’y est déroulée sur les dix dernières années par exemple. C’est donc la destination parfaite pour essayer un van aménagé et être aussi cools (et beaux) que les surfeurs locaux.

Notre van: un Volkswagen T5 California

Johannes, le gérant de Ahoi-Bullis où nous louons le van en question, nous apporte le véhicule directement devant chez nous le jour de notre départ. Le luxe. Il me briefe un coup sur l’équipement et les options du véhicule.

C’est donc un van aménagé Volkswagen California 4 places de 150 cv. Il y a une couchette pour deux adultes en haut lorsque le toit est déplié – et une autre couchette en bas pour 2 adultes lorsque la banquette arrière est complètement rabattue. Il y a aussi une cuisine équipée à l’arrière derrière le siège conducteur comprenant deux feux à gaz, un mini-réfrigérateur de 40L et un évier. Le California est équipé d’une table extérieure rangée dans la porte coulissante, de fauteuils pliants rangés dans la porte du coffre arrière et d’un store dépliant pour se protéger du soleil ou de la pluie. Il est possible de brancher son portable pour le recharger à l’arrière du véhicule: le California dispose en effet d’une prise 220v. On bénéficie aussi du chauffage auxiliaire sur cette version: c’est parfait car nous sommes fin septembre, il n’est pas impossible que ça caille la nuit à Sankt Peter-Ording.

t5-california-van-depart

Bref, le California T5 que nous louons est vraiment bien équipé. Je charge le minibus (pas besoin de jouer à Tétris cette fois) et on décolle cash direction Sankt Peter-Ording.

Sankt Peter-Ording: le Beach Motel

En moins de 2 heures de route depuis Hambourg, nous atteignons Sankt Peter-Ording. Nous avons réservé un emplacement spécifique pour les vans au Beach Motel sur les conseils d’un ancien collègue kitesurfeur. Pour 20 € la nuit, il est possible de garer son van aux emplacements prévus à cet effet et d’y passer la nuit, tout en profitant des sanitaires de l’hôtel. Plutôt pas mal comme concept.

Mais très très grosse déception en arrivant: les emplacements pour les vans sont situés directement sur le parking de l’hôtel. Il s’agit de « simples » places de parking auxquelles ont été ajouté une borne électrique. Les boules. On va donc dormir sur du bitume pendant 3 jours, les uns sur les autres (un van à côté de l’autre). Même pas un peu de verdure pour poser la table et les chaises et faire jouer Super-Fiston le matin au réveil. On va donc passer notre weekend en famille à squatter un parking. On est vraiment très déçus mais c’est un peu de notre faute: on aurait mieux fait de checker en détail l’offre du Beach Motel et moins faire confiance au collègue en question. J’entends encore ses mots: « C’est parfait avec des enfants, il y a aussi un restaurant, bla-bla-bla ». J’aurais dû me méfier, il n’a pas de gamins. Bref, l’excitation du début vient de laisser place à un énervement profond.

beach-motel-sankt-peter-ording-van

Les deux premières nuits au Beach Motel sont horribles. On est réveillés par les clients de l’hôtel qui sortent souvent sur leur balcon pour fumer une clope et faire un peu la teuf. Madame et moi avons choisi de dormir en haut dans le California et c’est comme faire du camping: on entend tout! Une simple toile nous sépare de l’extérieur. Bref, le moindre bruit me réveille. On a même des mecs qui viennent pisser à quelques mètres du van la nuit. Je sors en trombe: « Alles klar?! » (je croyais qu’ils pissaient sur le van en fait). On a des grosses cernes sous les yeux le matin au réveil. Le moral n’est pas au beau fixe. Heureusement pour nous: Super-Fiston a bien dormi (un enfant en bas âge dort partout et peu importe le niveau sonore).

Sankt Peter-Ording: la plage

Au petit matin, nous sommes les premiers à quitter le fantastique parking du Beach Motel pour nous rendre directement à la plage. Et bonne nouvelle cette fois: il est possible d’aller garer le van directement sur la plage pour 6 euros par jour. Nous sommes parmi les premiers sur place et garons le van au premier rang avec une vue imprenable sur la plage et la mer.

t5-california-sankt-peter-ording

Nous passons donc nos journées à la mer tout en bénéficiant directement du confort du van California: cuisine intégrée pour faire la popote, toit déplié pour faire la sieste après manger, table et chaises pliantes pour s’installer tranquillement au soleil sur la plage, etc. On enchaine les activités plage avec le petit – entre autres construction de châteaux de sable et parties de foot dans le sable. Même si on ne peut pas se baigner, on est finalement bien occupés. Heureusement pour nous, le soleil joue le jeu! Le temps est magnifique. A l’issue d’une grosse balade le long de la mer, nous apercevons de près des kitesurfeurs en action. C’est impressionnant et ça donne envie.

Pour notre dernière nuit à Sankt Peter-Ording, nous décidons de zapper le Beach Motel et son joli parking pour tenter le diable en dormant dans le van directement sur la plage (ce qui est formellement interdit). Après plusieurs conversations avec nos voisins de plage, nous avons appris que « ça se fait ». Au pire on risque de voir la police débarquer à 5 heures du matin. L’agent toquera comme un malade au carreau pour nous réveiller, nous distribuera une belle prune et nous conviera à quitter la plage sur le champ. Ca se tente non?

t5-california-coucher-de-soleil

Bref, il est bientôt 20 heures. Nous couchons Super-Fiston sur la board Multiflex directement dans le coffre du van (pas besoin de déplier la banquette du coup) et nous nous prenons quelques bières à l’intérieur du minibus. Je mets en route le chauffage auxiliaire parce que ça commence à cailler sec. La vue est imprenable. Le soleil se couche tout doucement au loin dans la mer. Les couleurs du ciel changent: on passe du jaune-orange au rose puis au rouge sanguin. C’est vraiment beau. Avant d’aller se coucher, je jette un dernier coup d’oeil autour de nous pour voir s’il y a bien des autres vans qui passent la nuit sur place. J’aperçois quelques lumières par-ci par-là. Ca me rassure, nous ne sommes donc pas tout seul à pioncer sur la plage ce soir. Autre point important auquel nous n’avions pas vraiment pensé sur le coup: les horaires de marées! Parfois, il est impossible de rester dormir sur la plage parce que la mer y revient pendant la nuit. Je vous laisse imaginer la tête des touristes qui se sont déjà fait prendre au piège.

Conclusion

Cette dernière nuit passée sur la plage de Sankt Peter-Ording restera le moment magique de notre excursion en van California. C’est là que nous avons compris la magie de voyager dans un van aménagé. On se sent libres comme l’air, c’est une rencontre aux premières loges avec la nature. Et puis la bonne nouvelle c’est surtout que nous n’avons pas eu de prune suite à notre nuit passée directement sur la plage de Sankt Peter-Ording.

Quant au fait de voyager dans un van aménagé, je dis « pourquoi pas ». Le concept est sympa et nous a séduit. Mais ça demande une réelle logistique – surtout si on voyage avec un ou deux enfants. L’espace de vie dans le véhicule est très réduit. Soyons honnête, même s’il s’agit d’un van, on est bien entendu très loin de l’espace disponible dans un camping car. C’est aussi un casse-tête pour ranger intelligemment tout son équipement dans le van et faire en sorte que tout soit « facilement » accessible suivant les différentes situations de la journée. Il n’est pas rare d’avoir à aller chercher quelque chose de rangé dans un sac au fin fond du coffre arrière. Bref, on déballe et on remballe. Assez souvent. Avec un peu d’entrainement et beaucoup de bonne volonté, c’est bien entendu possible. Surtout si on choisit d’ajouter au van une grosse tente de camping par exemple – pour créer un vrai espace de vie ou une surface de stockage supplémentaire. Afin d’augmenter au maximum les options de rangement, il est aussi possible de monter un coffre sur le toit et/ou sur la boule d’attelage. Bref, avec un peu de créativité, c’est jouable!

N'hésitez pas à commenter cet article!

Laisser un commentaire